Versión Española Versión Mexicana Ibercampus English Version Version française Versione italiana

20/4/2021  
    à Ibercampus à  | Comité de rédaction | Qui sommes-nous? | Idéologie | Contactez | Souscrire | RSS RSS
Politiques
Les politiques d´inclusion
I+D+i
Capital humain
Économie
Culture
Stratégies vertes
Santé
Société
Sportif
Procédure
Entrevues
Éducation
Bourses d´études et de pratiques
Emploi et formation
Amérique latine
Évolution chez les jeunes
Entreprises et RSE
Universités
Appels
 Empresas y RSC
ALSTOM
ARCELORMITTAL
BNP PARISBAS
BOUYGUES
CARREFOUR
CREDIT AGRICOLE
DANONE
EADS
EDF
GDF
HERMÈS
LA POSTE
LAFARGE
LMVH
L'ORÉAL
MICHELIN
ORANGE
PERNORD RICARD
RENAULT
SAFRAN
SANOFI
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
TOTALE
VEOLIA
VINCI
VIVENDI
 Universidades





















































SANTÉ
Selon un groupe de chercheurs américains

L´aspirine peut freiner le risque de avoir un cancer de la prostate


Un cachet vendu sans ordonnance peut-il freiner le risque de développer un cancer de la prostate ? C´est en tout cas ce qu´a constaté une équipe de chercheurs américains, dans une étude dont les résultats viennent d´être présentés. Sans pour autant encourager la prise quotidienne d´aspirine.
Redacción 30/9/2014 envoyer à un ami
Comparte esta noticia en TwitterComparte esta noticia en FacebookComparte esta noticia en TwitterAñadir a del.icio.usAñadir a YahooRSS
 Ce médicament présent dans tous les foyers pour soigner les maux de tête pourrait avoir des vertus plus incroyables encore. Des scientifiques de l´université de Duke ont cherché à savoir si l´aspirine pouvait avoir quelques vertus dans le cadre de la prévention des cancers de la prostate. Par le passé, des études avaient déjà souligné ses effets bénéfiques contre les maladies cardiovasculaires. Une nouvelle recherche, dont les résultats ont été présentés cette semaine à La Nouvelle-Orléans à l´occasion d´un congrès dédié à la recherche contre le cancer, s´est donc intéressée spécifiquement aux cancers de la prostate.

Pourquoi s´intéresser à l´aspirine sur cette maladie en particulier ? Parce que les anti-inflammatoires peuvent réduire les niveaux d´antigène spécifique à la prostate. Ces niveaux d´antigène, s´ils sont élevés, sont au contraire considérés comme un marqueur des cancers de la prostate. Aussi l´étude, financée par le laboratoire pharmaceutique GlaxoSmithKline, a suivi près de 6 400 hommes qui ne présentaient aucun problème de santé majeur au début de l´expérience. Les hommes ont été divisés en deux groupes. Dans le premier, les sujets ont pris chaque jour une dose d´aspirine, d´un autre anti-inflammatoire non stéroïdien, ou les deux. Dans le second groupe, les sujets n´ont rien pris.

Bloquer des enzymes

Quatre ans plus tard, dans le groupe des hommes ayant absorbé l´un des médicaments cités, les médecins ont constaté que le risque de développer un cancer de la prostate était 13 % plus faible que dans le groupe d´hommes n´ayant pas pris de cachet. Pour les cas de cancers de la prostate les plus agressifs, la diminution du risque allait même jusqu´à 17 %.

Selon Adriana Vidal, l´une des chercheuses de ce programme, les aspirines et autres anti-inflammatoires ont pu inhiber les enzymes COX-1 et COX-2, les empêchant de participer à la synthèse des prostaglandines inflammatoires qui peuvent favoriser la prolifération cellulaire, a-t-elle expliqué à Yahoo Health. Pour autant, les chercheurs ne recommandent pas l´absorption d´un cachet d´aspirine chaque jour. Et pointent du doigt des effets secondaires possibles de cette prise médicamenteuse journalière, comme l´hémorragie gastro-intestinale. Avec modération donc, et après avis du médecin.

Source. MetroNews

Autres questionsSanté
Un laboratoire américain envoie de l´anthrax par erreur
Les structures médico-sociales s´inscrivent dans une nouvelle démarche de responsabilité sociétale
Travailler plus de 40 heures nuit à la santé cardio-vasculaire
Une infirmière espagnole est contaminée par le virus Ebola
Nouveau traitement pour guérir la leucémie
Inauguration de l´exposition´C3RV34U, l´expo neuroludique´ à la Cité des sciences et de l´industrie
Les Français sont mal préparés aux premiers secours, selon la Croix-Rouge
Les jeunes fumeurs réguliers de cannabis particulièrement sujets à l´échec scolaire
Santé : garanties d´un remboursement minimal par les complémentaires d´entreprise
Doctors implantent un coeur artificiel à l´hôpital universitaire de Nantes

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter
L´inclusion financière
Égalité de traitement entre égaux
Carlos Trias
Voulez-vous un blog de votre choix et de lire dans tous les collèges?
Découvrez ici
LIVRES
Le capital fictif, Comment la finance s´approprie notre avenir.
Comment sommes-nous devenus si cons?
Une France sous influence
Merci pour ce moment
Le mal napoléonien
Moi, Malala, je lutte pour l´éducation et je résiste aux talibans
THÈSES ET MÉMOIRES
Mentions légales | Politique de confidentialité | Comité de rédaction | Qui sommes-nous? | Idéologie | Contactez | Tarifs Flyer | RSS RSS