Versión Española Versión Mexicana Ibercampus English Version Version française Versione italiana

18/1/2020  
    à Ibercampus à  | Comité de rédaction | Qui sommes-nous? | Idéologie | Contactez | Souscrire | RSS RSS
Politiques
Les politiques d´inclusion
I+D+i
Capital humain
Économie
Culture
Stratégies vertes
Santé
Société
Sportif
Procédure
Entrevues
Éducation
Bourses d´études et de pratiques
Emploi et formation
Amérique latine
Évolution chez les jeunes
Entreprises et RSE
Universités
Appels
 Empresas y RSC
ALSTOM
ARCELORMITTAL
BNP PARISBAS
BOUYGUES
CARREFOUR
CREDIT AGRICOLE
DANONE
EADS
EDF
GDF
HERMÈS
LA POSTE
LAFARGE
LMVH
L'ORÉAL
MICHELIN
ORANGE
PERNORD RICARD
RENAULT
SAFRAN
SANOFI
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
TOTALE
VEOLIA
VINCI
VIVENDI
 Universidades





















































ENTREPRISES ET RSE

Les meilleures entreprises européennes sont saluées pour leur gestion du stress


Créée par l´Union européenne en 1994 et établie à Bilbao, en Espagne, l´Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail contribue à faire de l´Europe un lieu de travail plus sûr, plus sain et plus productif. L´Agence mène des activités de recherche et de développement, diffuse des informations fiables, vérifiées et impartiales en matière de sécurité et de santé, et organise des campagnes européennes de sensibilisation.
LMM 7/4/2015 envoyer à un ami
Comparte esta noticia en TwitterComparte esta noticia en FacebookComparte esta noticia en TwitterAñadir a del.icio.usAñadir a YahooRSS

L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a mis à l´honneur plus d’une centaine d’entreprises et fédérations européennes qui ont travaillé aux côtés de l’Agence pour lutter contre le stress au travail.  En choisissant de devenir des partenaires officiels de la campagne «Les risques psychosociaux: mieux prévenir pour mieux travailler», ces établissements ont grandement contribué à rendre les lieux de travail en Europe plus sains et plus sûrs.

L’EU-OSHA a souligné les efforts déployés par les partenaires officiels de sa campagne à l’occasion d’une cérémonie spéciale organisée dans le cadre d’une conférence de deux jours consacrée à l´évaluation de la sécurité et la santé au travail organisée les 5 et 6 mars à Bruxelles. L’EU-OSHA a saisi l’occasion pour annoncer que Siemens avait remporté un prix dans le domaine de la prévention du stress et des risques psychosociaux au travail, dans le cadre des prix européens des bonnes pratiques «Lieux de travail sains». Une nouvelle catégorie a été spécialement créée pour les partenaires officiels de la campagne.

La commissaire européenne chargée de l’emploi, des affaires sociales, des compétences et de la mobilité des travailleurs, Marianne Thyssen, a félicité toutes les entreprises et organisations présentes pour le sérieux avec lequel elles ont abordé la problématique du stress au travail. Selon ses déclarations, «les précédentes campagnes menées par l’EU-OSHA ont révélé qu’il était important que l´encadrement et les travailleurs abordent ensemble les questions de santé et de sécurité au travail. Une prise en main ferme et déclarée par l´encadrement et la participation totale des travailleurs à la résolution des problèmes constituent des éléments de réussite absolument cruciaux. Je suis impressionnée par votre investissement en faveur de la suppression du stress au travail. La cérémonie de ce soir nous montre de façon très pratique ce qu’il est possible de réaliser dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail en Europe. Elle nous rappelle les progrès qu’il est possible de réaliser si nous agissons tous ensemble.»

Christa Sedlatschek, la directrice de l’EU-OSHA, s´est félicitée de pouvoir rendre hommage aux participants en leur remettant un certificat de reconnaissance: «Cette conférence consacrée à l´évaluation démontre les avantages de l’échange de bonnes pratiques pour les lieux de travail européens. Elle révèle également le rôle crucial joué par les partenaires officiels dans la campagne «Lieux de travail sains» et dans la réalisation des objectifs de l’EU-OSHA. Nous sommes heureux de coopérer avec plus de cent partenaires officiels, un nombre sans précédent, issus d’entreprises multinationales telles que Heineken, Toyota et Lego, ainsi qu’avec des partenaires sociaux européens, tels que BUSINESSEUROPE et la CES, entre autres. Leur engagement est essentiel pour la lutte contre les risques psychosociaux et le stress au travail.»

Le lauréat de cette année, Siemens, s´est distingué par son approche globale à l´égard de la réduction des risques psychosociaux et de la gestion des ressources. La méthode globale «Life in Balance» se fonde sur cinq domaines considérés comme essentiels à une gestion efficace des risques psychosociaux et des ressources: la sensibilisation, la participation des cadres, la communication, la formation et un programme d’aide aux salariés (EAP). Siemens Belgique est parvenue à adapter l´approche globale aux besoins de la culture locale et de l´entreprise: des vidéos visant spécialement à déstigmatiser le stress et l´épuisement, des séminaires sur la santé, une analyse des risques psychosociaux, le réseau social Siemens, des programmes d´apprentissage clairs pour améliorer l´employabilité et la sécurité de l´emploi et le programme d´aide aux salariés, qui propose un accès 24 heures sur 24/7 jours sur 7 à des conseillers, ont tous contribué à améliorer le bien-être du personnel de Siemens en Belgique et au Luxembourg. Les répercussions ont également été impressionnantes. En synergie avec les activités existantes, cette initiative a engendré un engagement accru de la direction et des salariés à l´égard d´un mode de vie sain, ainsi qu´une influence positive sur le taux d´absentéisme. En outre, elle a permis à Siemens Belgique de remporter le titre d´«employeur de l´année 2014».

Acciona Energia et Airbus ont également été saluées pour leur contribution à une gestion efficace du stress et des risques psychosociaux au travail.

Selon les estimations, à l’échelle de l’Europe, les risques psychosociaux et le stress au travail coûtent des milliards d’euros par an à l’économie européenne et 50-60 % des jours de travail perdus peuvent être imputés au stress lié au travail.


Autres questionsEntreprises et RSE
Safran: financeur des start-up innovantes
Mylan refuse l´offre de Teva Pharmaceutical
La responsabilité sociétale des entreprises casse-tête du dirigeant
Où en sont les Entreprises Françaises sur leurs actions en RSE en 2015?
Travailler de n´importe où, une expérience d´entreprise libérée
L´ancien vice-président Rato, détenu pour fraude fiscal et blanchiment.
ArcelorMittal annonce un investissement de 45 millions d´euros en France
RSE : et si on transformait l´essai ?
FReD: L´initiative globale de RSC de Crédit Agricole.
Orange lance le challenge Datavenue sur les objets connectés et les données

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter
L´inclusion financière
Égalité de traitement entre égaux
Carlos Trias
Voulez-vous un blog de votre choix et de lire dans tous les collèges?
Découvrez ici
LIVRES
Le capital fictif, Comment la finance s´approprie notre avenir.
Comment sommes-nous devenus si cons?
Une France sous influence
Merci pour ce moment
Le mal napoléonien
Moi, Malala, je lutte pour l´éducation et je résiste aux talibans
THÈSES ET MÉMOIRES
Mentions légales | Politique de confidentialité | Comité de rédaction | Qui sommes-nous? | Idéologie | Contactez | Tarifs Flyer | RSS RSS