Versión Española Versión Mexicana Ibercampus English Version Version française Versione italiana

13/8/2020  
    à Ibercampus à  | Comité de rédaction | Qui sommes-nous? | Idéologie | Contactez | Souscrire | RSS RSS
Politiques
Les politiques d´inclusion
I+D+i
Capital humain
Économie
Culture
Stratégies vertes
Santé
Société
Sportif
Procédure
Entrevues
Éducation
Bourses d´études et de pratiques
Emploi et formation
Amérique latine
Évolution chez les jeunes
Entreprises et RSE
Universités
Appels
 Empresas y RSC
ALSTOM
ARCELORMITTAL
BNP PARISBAS
BOUYGUES
CARREFOUR
CREDIT AGRICOLE
DANONE
EADS
EDF
GDF
HERMÈS
LA POSTE
LAFARGE
LMVH
L'ORÉAL
MICHELIN
ORANGE
PERNORD RICARD
RENAULT
SAFRAN
SANOFI
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
TOTALE
VEOLIA
VINCI
VIVENDI
 Universidades





















































ENTREPRISES ET RSE

Mylan refuse l´offre de Teva Pharmaceutical


Le laboratoire Mylan, la société basée aux États-Unis dont l´activité principale est la commercialisation de médicamente génériques a rejeté hier l´offre non sollicitée du numéro un mondial des génériques Teva. Mylan poursuit de son côté l´offre publique d´achat hostile sur son concurrent Perrigo, l´entreprise américano-israélienne aussi du secteur pharmaceutique des génériques.
Laura Mira 28/4/2015 envoyer à un ami
Comparte esta noticia en TwitterComparte esta noticia en FacebookComparte esta noticia en TwitterAñadir a del.icio.usAñadir a YahooRSS
Le conseil d´administration du fabricant américain de médicaments génériques a annoncé lundi 27 avril avoir rejeté l´offre d´achat de 40,1 milliards de dollars de l´israélien Teva Pharmaceutical, le champion mondial des génériques. Le 21 avril, Teva a proposé 82 dollars par action Mylan soit 40,1 milliards de dollars, sur son concurrent américain Mylan, dans le cadre d´une offre en numéraire et en actions.

 Dans un communiqué de presse Mylan précise que le conseill conseil n´a nullement l´intention d´envisager des pourparlers visant à vendre l´entreprise à moins que le point de départ des discussions ne soit un prix nettement supérieur à 100 dollars par action. Un tel prix par action représenterait une offre d´au moins 48,9 milliards de dollars. Cette proposition aurait par ailleurs beaucoup de difficultés à obtenir le feu vert des autorités de la concurrence, justifie le conseil.

Le groupe pharmaceutique ajoute qu´une fusion avec le numéro un mondial des médicaments génériques devrait probablement entraîner une hausse des prix particulièrement néfaste pour les consommateurs et des suppressions d´emplois du fait de synergies dans la chaîne de production et de fournisseurs. Cependant, cette fusion donnerait naissance à un mastodonte des médicaments génériques, réalisant un chiffre d´affaires annuel d´environ 30 milliards de dollars pour un bénéfice d´exploitation de près de 9 milliards, selon le group israélien.

Il n´est pas certain que ce refus décourage Teva dont le médicament phare, le Copaxone contre la sclérose en plaques, sera confronté prochainement sur le marché à des versions génériques. Le Copaxone, dont Milan, entre autres, développe des copies, représente un cinquième des 20 milliards de dollars des revenus de Teva en 2014 et la moitié de ses 3 milliards de bénéfices.



Mylan, qui a son siège aux Pays-Bas, sa direction au Royaume-Uni et une cotation à New-York, a par ailleurs réaffirmé lundi qu´il souhaitait toujours acheter Perrigo, un autre concurrent pour lequel il propose 29 milliards de dollars. Si elle mettrait Mylan à l´abri d´un rachat par Teva, cette offre a toutefois été rejetée le 21 avril par Perrigo, qui a, lui aussi, estimé qu´elle sous-évaluait le groupe.

(Avec la Tribune et Reuters) 


Autres questionsEntreprises et RSE
Safran: financeur des start-up innovantes
La responsabilité sociétale des entreprises casse-tête du dirigeant
Où en sont les Entreprises Françaises sur leurs actions en RSE en 2015?
Travailler de n´importe où, une expérience d´entreprise libérée
L´ancien vice-président Rato, détenu pour fraude fiscal et blanchiment.
Les meilleures entreprises européennes sont saluées pour leur gestion du stress
ArcelorMittal annonce un investissement de 45 millions d´euros en France
RSE : et si on transformait l´essai ?
FReD: L´initiative globale de RSC de Crédit Agricole.
Orange lance le challenge Datavenue sur les objets connectés et les données

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter
L´inclusion financière
Égalité de traitement entre égaux
Carlos Trias
Voulez-vous un blog de votre choix et de lire dans tous les collèges?
Découvrez ici
LIVRES
Le capital fictif, Comment la finance s´approprie notre avenir.
Comment sommes-nous devenus si cons?
Une France sous influence
Merci pour ce moment
Le mal napoléonien
Moi, Malala, je lutte pour l´éducation et je résiste aux talibans
THÈSES ET MÉMOIRES
Mentions légales | Politique de confidentialité | Comité de rédaction | Qui sommes-nous? | Idéologie | Contactez | Tarifs Flyer | RSS RSS