Versión Española Versión Mexicana Ibercampus English Version Version française Versione italiana

13/8/2020  
    à Ibercampus à  | Comité de rédaction | Qui sommes-nous? | Idéologie | Contactez | Souscrire | RSS RSS
Politiques
Les politiques d´inclusion
I+D+i
Capital humain
Économie
Culture
Stratégies vertes
Santé
Société
Sportif
Procédure
Entrevues
Éducation
Bourses d´études et de pratiques
Emploi et formation
Amérique latine
Évolution chez les jeunes
Entreprises et RSE
Universités
Appels
 Empresas y RSC
ALSTOM
ARCELORMITTAL
BNP PARISBAS
BOUYGUES
CARREFOUR
CREDIT AGRICOLE
DANONE
EADS
EDF
GDF
HERMÈS
LA POSTE
LAFARGE
LMVH
L'ORÉAL
MICHELIN
ORANGE
PERNORD RICARD
RENAULT
SAFRAN
SANOFI
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
TOTALE
VEOLIA
VINCI
VIVENDI
 Universidades





















































ENTREPRISES ET RSE

Safran: financeur des start-up innovantes

SAFRAN

Safran, le groupe industriel et technologique français, présent au niveau international dans les domaines de l´aéronautique, astronautique, de la défense et de la sécurité vient de créer une filiale d´investissement destinée aux start-up. Une douzaine d´entreprises pourra bénéficier des 50 millions d´euros alloués
LMM 25/5/2015 envoyer à un ami
Comparte esta noticia en TwitterComparte esta noticia en FacebookComparte esta noticia en TwitterAñadir a del.icio.usAñadir a YahooRSS
De plus en plus,  les industriels de l’aéronautique se munissent d’outils capables d’accélérer les processus d’innovation. Safran a annoncé la création de Safran Corporate Ventures, une filiale d’investissement destinée aux start-up innovantes. Sa mission : soutenir une douzaine de start-up via une enveloppe de 50 millions d’euros. Une initiative qui s’inscrit dans la lignée de la création l’an dernier du fablab de Safran destiné aux services et de l’accélérateur de start-up Bizlab lancé par Airbus en mars dernier. L’aéronautique cherche à innover plus vite !

A la tête de cette nouvelle structure : Grégoire Aladjidi, entrepreneur et investisseur en capital, et Hélène de Cointet, chez Safran depuis 2010 au sein du département fusions et acquisitions. "Nous sommes dans une logique très sélective, explique Grégoire Aladjidi, directeur général de Safran Corporate Ventures. Nous comptons réaliser 3 à 4 investissements par an et allons effectuer nos choix parmi plus de 300 entreprises que nous avons déjà identifié". La structure, qui vise avant tout les zones Europe et Amérique du Nord, a vocation à prendre des participations minoritaires dans les start-up sélectionnées. 

"Le groupe accepte de ne pas contrôler ces entreprises et noue en contrepartie une relation privilégiée avec ses dirigeants, précise Grégoire Aladjidi. Chaque investissement est parrainé par une société du groupe qui met en place un partenariat commercial ou technique avec la start-up". Un rapprochement qui peut aboutir suivant les cas à une contractualisation ou un protocole d’accord. Safran Corporate Ventures est ouvert à l’arrivée d’investisseurs extérieurs, aussi bien des financiers que des industriels (énergie, télécoms…).

Les domaines recherchés ? Ils couvrent aussi bien les solutions innovantes dans les produits, les process et les services. Exemples : les start-up peuvent être positionnées sur les matériaux avancés, mais aussi la robotique, l’exploitation de données numériques, le stockage d’énergie embarquée, les technologies d’identification... "Nous sommes à la recherche de sociétés ayant développé des modèles économiques ou des technologies de rupture afin d´élargir nos offres", résume Hélène de Cointet, directeur général délégué de Safran Corporate Ventures. La convergence entre le monde aéronautique classique et la sphère entrepreneuriale ne fait que commencer.


Autres questionsEntreprises et RSE
Mylan refuse l´offre de Teva Pharmaceutical
La responsabilité sociétale des entreprises casse-tête du dirigeant
Où en sont les Entreprises Françaises sur leurs actions en RSE en 2015?
Travailler de n´importe où, une expérience d´entreprise libérée
L´ancien vice-président Rato, détenu pour fraude fiscal et blanchiment.
Les meilleures entreprises européennes sont saluées pour leur gestion du stress
ArcelorMittal annonce un investissement de 45 millions d´euros en France
RSE : et si on transformait l´essai ?
FReD: L´initiative globale de RSC de Crédit Agricole.
Orange lance le challenge Datavenue sur les objets connectés et les données

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter
L´inclusion financière
Égalité de traitement entre égaux
Carlos Trias
Voulez-vous un blog de votre choix et de lire dans tous les collèges?
Découvrez ici
LIVRES
Le capital fictif, Comment la finance s´approprie notre avenir.
Comment sommes-nous devenus si cons?
Une France sous influence
Merci pour ce moment
Le mal napoléonien
Moi, Malala, je lutte pour l´éducation et je résiste aux talibans
THÈSES ET MÉMOIRES
Mentions légales | Politique de confidentialité | Comité de rédaction | Qui sommes-nous? | Idéologie | Contactez | Tarifs Flyer | RSS RSS